ARION

press to zoom

Dans l'imaginaire collectif, l'équitation semble souvent élitiste, inaccessible et le matériel utilisé est, quant à lui, conçu en fonction d'habitudes dépassées.

En travaillant sur le filet, j'ai voulu m'attaquer aux problèmes de fond de l'objet : confort, praticité, image véhiculée, accès à un public débutant et amélioration d'un entretien fastidieux.

Ce filet peut servir à cheval ou à pied, remplaçant alors le licol, il permet de réduire la quantité de matériel tout en simplifiant son utilisation au quotidien. Une multitude de petits détails de conception offre de nombreux bénéfices que l'on découvre au fur et à mesure de l'utilisation de manière intuitive.

En imaginant cet objet, j'ai repensé ma manière de pratiquer ce sport. J'ai appris le travail de textile et de patronage. Enfin, la possibilité de tester toutes mes maquettes sur un cheval en situation réelle et d'en mesurer les améliorations a été une vraie satisfaction.

Recherches et premiers prototypes

Pour ce projet j'ai effectuée de très nombreuses maquettes et prototypes que j'ai ensuite méthodiquement classées et triées.

Il en découle un grand nombre d'objets différents et d’accessoires que je continue à développer, tous protégés et que je développe de mon côté, parfois en association avec des marque, parfois en attente du bon partenariat.

.Projet de diplôme réalisé à l'ECAL - intervenants : Kris Kabel et Elric Petit